Bien penser son compte Instagram lorsqu’on débute  en 5 points et se créer un véritable book lorsque l’on a 16 ans en Bretagne

Bien penser son compte Instagram lorsqu’on débute en 5 points et se créer un véritable book lorsque l’on a 16 ans en Bretagne

Loïse Barbé

Community Manager et Photographe à Brest et aux alentours (Finistère)

Mon neveu Iborahimo dessine sur papier et sur ordinateur via un logiciel qui se prénome Krita. Il souhaite devenir graphiste, infographiste ou créateur de contenus visuels pour le web. Il a 16 ans.

Lorsque je lui ai rendu visite pendant les fêtes, il avait tout effacé les images de son compte Instagram. Je lui ai donc donné des conseils pour bien repartir et mettre en valeur son univers graphique.

Je pense que c’est parce qu’ il n’aime plus ses dessins et qu’il n’est pas toujours sûr de lui. Ce n’est peut être jamais assez bien.

Je connais ce soucis car je n’aime plus non plus les photos que j’ai prises il y a deux ans ou plus. Techniquement je vois l’évolution. C’est normal.
C’est comme pour un sportif ou un acteur. Quand tu vois ce que tu faisais au début, tu te dis que c’était juste horrible. Heureusement, on progresse.


On s’améliore constamment techniquement et l’oeil évolue.

Je lui ai donc expliqué comment il fallait qu’il gère son compte Instagram et quel en était le fonctionnement. Les jeunes sont des utilisateurs, de bons utilisateurs souvent car ils utilisent les réseaux sociaux au quotidien mais ils n’ont pas une vision stratégique et ils ne connaissent pas le fonctionnement des algorithmes, les bonnes pratiques et tous les tuyaux pour faire grandir sa page.

Je me suis dit que s’il pensait à son feed – la mosaïque d’images visible directement sur la page- et se concentrait dessus, il apprécierait enfin ses dessins et son compte Instagram.

Le compte qu’il a recommencé https://www.instagram.com/lamlbrah/

Voici les 5 conseils que je lui ai donnés pour bien démarrer sur Instagram et créer un véritable univers personnel :

  • Pense à l’apparence de ton Feed – la mosaïque de photos que tu vois en allant sur un compte Instagram : la qualité du feed est à privilégier en premier! Sans être une marque, on peut y faire attention.

Je lui ai montré différentes marques, entreprises dont le feed m’inspire au quotidien. Un article sur le feed et comment élaborer une stratégie de Feed est d’ailleurs à venir. J’en avais déjà parlé dans l’article suivant : https://loisebarbe.com/la-bretagne-minspire-mes-5-marques-bretonnes-ou-pas-dinspiration-du-moment/

Ce n’est pas évident mais c’est le premier élément auquel il faut penser lorsqu’on lance une page Instagram et même ensuite au quotidien.  Même si beaucoup de gens n’y pensent pas et débutent sur cette plateforme de réseaux sociaux au hasard et publient au coup par coup, au gré des idées, de manière très spontanée. Instagram demande du temps, de l’assiduité et de penser stratégiquement. Même si le fonctionnement de base est simple en apparence. Instagram exige aussi que l’on pense « esthétisme » car les abonnés d’Instragram sont là principalement pour l’aspect visuel. Au départ, il y avait très peu de storytelling et uniquement des photographies.


On publie des photographies ou images que l’on combine avec des hashtags. Cela parait simple.

Une fois qu’on a mis en place l’aspect esthétisme et l’assiduité avec des automatismes en publiant tous les jours ou tous les deux jours, on peut penser à l’optimisation et à la stratégie de développement web.

Cela sera fait dans un second temps.

  • Utilise Canva et des outils de graphisme similaires. Canva est le mieux pensé et le plus intuitif, convivial. On peut tout créer à n’importe quel format, même les stories sans avoir eu une formation en graphisme. Pense aux mosaïques de photos avec l’application très intuitive Instagrid.
  • Programme avec Later sur l’ordinateur ou tout autre outil numérique de programmation et rebascule sur l’application Later sur ton smartphone, tu pourras sauvegarder les bons # (hashtags) et publier aux bonnes heures. Il existe d’autres outils de programmation mais celui est mon préféré pour le moment, même s’il y a des bugs parfois sur l’appli.

Il envoyait ses dessins par mail comme moi au début, ce qui est fasitidieux.

  • Élabore une stratégie de hashtags : crée 3 ou 4 hashtags que tu mettras à chaque fois et les autres correspondront au thème du dessin. Si tu mets tout le temps les mêmes hashtags ou très peu tu ne seras pas ou plus visible.
  • Optimise ta bio et rends-la efficace, visuelle et précise. Il faut que l’on sache d’un seul coup d’oeil à qui on a affaire.

Tout ça n’est qu’une première étape, ce sont les bases. Après il faudra optimiser le compte et développer des stratégies pour étendre sa  visibilité.


Ensuite je lui expliquerai comment faire grandir sa page, la transformer en page pro. Ce sera pour une autre histoire digitale