Quand un PDG de plus de 70 ans d’une PME de presque 80 personnes te demande à quoi servent les réseaux sociaux pour une entreprise, tu réponds quoi?

Quand un PDG de plus de 70 ans d’une PME de presque 80 personnes te demande à quoi servent les réseaux sociaux pour une entreprise, tu réponds quoi?

Loïse Barbé

Community Manager et Photographe à Brest et aux alentours (Finistère)

Les histoires de Loïse Barbé, community manager

Part One : Les réseaux sociaux près de la machine à café. 

Il y a à peu près un mois, je discutais près de la machine à café avec M. Furic père, PDG de La Compagnie Bretonne il me demandait ce que je faisais exactement, en dehors de prendre des photos dans l’usine. 

Décidément il s’en passe des choses près de la machine à café. Je pense même que dans une entreprise tout se passe, se décide, s’entreprend près de cette fameuse machine. Elle a l’air de rien avec tous ses boutons et ses choix multiples de boissons chaudes mais elle est tout. On sélectionne un café crème plus ou moins sucré par exemple ou une boisson chocolatée, suivant l’humeur, suivant nos goûts. On appuie sur le bouton adéquate et un début de conversation s’initie. C’est juste magique.

Lorsque je me déplace à l’usine Furic de St Guénolé, je jette toujours un coup d’oeil pour voir ce qui se passe près de la machine en question. C’est aussi un endroit stratégique pour voir ce qui se prépare en terme de fabrication. Il y a une grande vitre et on peut y voir à travers la salle des cuissons et le début des fabrications en cours. C’est l’endroit où tout commence. J’adore le monde de l’usine et l’odeur de cuisine qui envahit mes narines quand j’y vais. Je m’y sens bien. J’aime bien voir les gens travailler et savoir ce qu’ils font de manière générale dans leur poste. J’endosse une blouse et une charlotte et le monde de l’usine et de ses fabrications est à moi. 

Bref, j’étais près de cette fameuse machine lorsque M. Furic, père, PDG de Jean François Furic SARL échangea avec moi quelques mots et finit par me demander ce que je faisais au juste comme travail. Il voyait bien que je venais pour prendre des photos. Mais il voulait en savoir plus.  

Je lui ai dit photographe – pour moi ça veut tout et rien dire car il y a plein de type de photographes et de photographies – et aussi je m’occupe des réseaux sociaux pour les entreprises. Il m’a alors demandé à quoi cela servait exactement.

A ce moment là, je suis restée totalement bouche bée. On ne me pose pas souvent cette question. D’habitude, on me demande juste ce que je fais et même si on ne voit pas concrètement les tâches que j’ai à faire au jour le jour, on voit au moins ce que c’est que de publier des photos sur Facebook. Cela ne va en général pas plus loin. Et comme je ne m’attendais pas du tout à cette question… je n’avais pas bien sûr pas préparé mon pitch!!!

Ce n’est pas bien, on doit toujours avoir son pitch tout fait et tout près sous le bras ou dans sa poche. Dès qu’on nous le demande, on le dégaine tel un cowboy avec son colt 45. Je ne sais pas bien improviser et quand je suis prise au dépourvu, je ne sais souvent pas trop quoi dire. J’ai simplement répondu ce qui me venait à l’esprit. J’avais vraiment besoin d’y réfléchir… mais plus tard.

Ben tiens maintenant, là. Sur mon blog, c’est bien.  J’avais déjà dû auparavant expliquer par un schéma à mon père, comment cela fonctionnait et à quoi cela servait au juste les réseaux sociaux pour une entreprise et en quoi consistait mon boulot exactement. Et mon père et M. Furic ont le même âge. Pas toujours simple les nouveaux métiers pour le commun des mortels et pour les anciennes générations. Mais là, je lui ai juste répondu je crois : c’est pour accroitre virtuellement la notoriété d’une entreprise et amener les gens / fans vers le site internet. C’était vite fait comme réponse et pas très complet. Prise au dépourvu, je me suis rapidement débarrassée de la réponse. Et voilà, c’était fait. Ouf, j’avais répondu. 

Mais en fait c’est bien plus que cela. Ma réponse était incomplète. Alors, je profite d’avoir une plume ou plutôt un clavier pour l’expliquer plus amplement….

Voilà ce que j’aurai dû répondre à M. Furic, père, d’abord entrepreneur au Guilvinec d’une PME de plus de 120 personnes. Puis il y a 20 ans environ, il a crée La Cie Bretonne du Poisson qui s’appelle aujourd’hui la Compagnie Bretonne et qui est dirigée par ses enfants Sten & Maria. C’est une belle PME de presque 80 personnes maintenant. 

La suite au prochain numéro, la semaine prochaine :

Part Two : Les Réseaux sociaux près de la machine à café : le fan club 

et autrement :

Suivez mes activités de Community Manager sur :

la page facebook de la Compagnie Bretonne : La Compagnie Bretonne 

la page Instagram : https://www.instagram.com/lacompagniebretonne/ https://www.instagram.com

N’HESITEZ PAS A LAISSER DES COMMENTAIRES ou A ME CONTACTER