The One thing : Sur les réseaux sociaux et dans la vie, il faut se concentrer sur une seule chose pour avoir des résultats.

The One thing : Sur les réseaux sociaux et dans la vie, il faut se concentrer sur une seule chose pour avoir des résultats.

Loïse Barbé

Community Manager et Photographe à Brest et aux alentours (Finistère)

Vous êtes vous peut-être déjà demandé dans votre vie personnelle ou professionnelle :

– Comment ne pas me disperser ?
– Sur quoi me concentrer en premier?
– Qu’est-ce qui est le plus important?

Je dois publier deux à trois fois par semaine sur Facebook mais …

  • Sur quel indicateur dois-je me concentrer?
  • Sur mon nombre d’abonnés? Sur les interactions?
  • Quelle est la chose la plus importante?
  • Comment dois-je organiser ma stratégie digitale pour qu’elle soit pertinente?

Vous-vous posez peut-être toutes ces questions.

Moi aussi je me les suis posées et je me les pose encore régulièrement pour ne pas m’égarer et toujours revenir à l’essentiel.

Etant créative, j’ai la fâcheuse tendance à vouloir tout faire et tout savoir faire. Essayer beaucoup de choses, réaliser des projets variés.

Mais je me suis rendue compte que ce n’est pas comme cela qu’on atteint ses objectifs de vie, professionnel ou personnel.

J’ai donc besoin de me recentrer pour ne pas me perdre.

Et heureusement, je suis tombée sur 1 livre et 1 seul qui m’a remis dans la bonne direction et pour être efficace en communication digitale.

Je viens de lire le livre « The One Thing » de Gary Keller et ce livre a changé ma vie, enfin façon de parler… ma façon de travailler en tout cas et surtout ma manière d’envisager mes publications sur les Médias sociaux et mettre en place mes campagnes.

C’est déjà pas mal, non?

Rassurez-vous il existe aussi en français. Il se nomme « The One Thing, Passez à l’essentiel ».

Ce « One thing » je l’applique un peu à toutes « les sauces » maintenant. Dans ma vie personnelle et professionnelle.

Je le relis même car il m’a fait prendre conscience de beaucoup de choses sur mes façons de travailler.

Je ne suis pas seulement passionnée par le marketing. J’adore aussi lire ce type de livre sur le « développement personnel » cela donne des pistes à explorer pour agir différemment dans la vie ou pour voir la vie sous un autre angle.

Ah, tiens, je n’avais pas pensé à cela. Pour mesurer le Roi et pour avoir un meilleur engagement.

Au niveau professionnel mais aussi personnel.

Ce que dit ce livre. Pour faire court. Quand on veut atteindre un objectif, il faut se concentrer sur un seul aspect et sur l’essentiel, c’est la philosophie de « l’essentialisme » qui est exposée dans ces 225 pages.

Et ce, tous les jours.

Vous pouvez même lire : https://medium.com/essentiels/la-m%C3%A9thode-the-one-thing-comment-passer-%C3%A0-lessentiel-pour-r%C3%A9ussir-tout-ce-que-vous-entreprenez-374fc844cd9a si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet.

Entre parenthèse, j’ai trouvé ce blog et bloggeur Onur Karapinaren en cherchant des articles parlant de cette philosophie, je le trouve très inspirant.

Bref.

Chaque jour, vous devez vous posez la question? : qu’est ce qui est important pour moi et qu’est-ce que je dois faire au quotidien pour parvenir à cet objectif que je me suis fixée ou pour réaliser tel rêve ou telle tâche dans ma vie.

Chaque jour, vous vous concentrez sur cet objectif à atteindre et vous travaillez dessus, plus rien d’autres ne doit exister. Si c’est dans votre travail vous devez y passer 4 heures sans être dérangé. Plus de mails à lire pour vous perturber et vous distraire. Plus de collègues qui vous dérangent.

Si c’est un but à atteindre dans votre vie personnel comme une langue à apprendre ou un défi sportif. Vous devez consacrer ce quart d’heure ou cette demi heure tous les jours. C’est la chose essentielle au quotidien. Vous devez élaborer toutes les étapes à mettre en place pour l’atteindre.

Si vous consacrez 2, 3, 4 heures à ce projet par jour à ce projet. Pas à pax … vous l’atteignez.

Pas bête, non?

C’est comme un coureur qui s’est donné comme objectif de courir un marathon d’ici un an.
C’est un rêve, il ne l’a jamais fait auparavant mais il veut le réaliser et tout mettre en place pour.
Il se dit : dans un an je fais le marathon.

  • Il fait un planning pour atteindre son but.
  • 3/4 fois par semaine il court.
  • Il fait des exercices les autres jours.
  • Il met en place une stratégie, pour que l’effort soit progressif et pour s’améliorer par palier.
  • Tous les jours, il pense à son objectif.
  • Il adapte son alimentation en conséquence
  • Il lit des articles sur les marathons, sur des témoignages de coureurs.
  • Etc…

Bref, c’est son « One Thing ».

La chose, la chose unique. The chose. La seule chose importante.

Tous les jours vous devez penser à cette chose et vous concentrez dessus pour l’atteindre que ce soit un objectif de vie ou professionnel. Il est vrai que lorsqu’on ne hiérarchise pas, on part dans tous les sens et on est globalement moins efficace.

Dix ans plus tard, on en est au même point.

Dans sa vie personnelle, on peut rapidement se concentrer sur … rien.
Juste respirer, manger, aller au travail, dormir … et puis, voilà!

C’est mon One Thing et j’ai juste … respiré.

Vous allez me dire : Appliquer aux réseaux sociaux, qu’est-ce que cela donne?

Où souhaite-t-elle en venir?

J’ai un rêve en Réseaux Sociaux, I have a dream : c’est avoir un taux d’engagement important.

J’ai d’autres rêves dans ma vie, je vous rassure.

Je me suis posée les questions suivantes :

Sur quel indicateur, quel Roi dois-je me concentrer au quotidien pour avoir des résultats?

– Qu’est ce qui est important pour développer ma stratégie digitale?
– Qu’est ce qui génère des résultats?

Quel est ce One thing ?

Quel est votre objectif? Définissez-le et concentrez tous vos efforts sur lui.
Vous n’allez pas faire grandir votre communauté du jour au lendemain.
Enfin si, si vous vous concentrez sur une seule chose, un seul aspect.

Je me suis dit : concentre toi sur le taux d’engagement plutôt que sur le nombre d’abonnés.

Et vous savez quoi ? Et bien ça a marché.

Un des indicateurs de performance en réseaux sociaux c’est le taux d’engagement.
C’est donc mon « one thing » pour générer des clients et se centrer sur la fidélisation.

Je vous parlerai des autres indicateurs de performance en social media à un autre moment et des outils web pour les mesurer.

Je vous conseille de vous focaliser uniquement sur cet indicateur là, tout en publiant régulièrement. Ce sera votre ONE THING. Mais vous pouvez en établir d’autres.

Pour moi, en tout cas, c’est sur ce taux d’engagement ou d’interaction que je mise.

Car tout le reste en découlera :

– La performance de page – c’est un des indicateurs –
– L’augmentation du nombre d’interactions L’augmentation du nombre d’abonnés

Pour moi c’est le taux le plus important. Car à quoi cela sert d’avoir 10 000 abonnés si vous avez 10 likes sur une publication? Si vous avez 10 likes, c’est clairement que les gens n’aiment pas ce que vous publiez voire ne regarde pas ou plus vos publications.
Ou que vous avez fait appel à des robots ou bots pour augmenter votre nombre d’abonnés.

1. Pourquoi miser tout sur le taux d’engagement?

le nombre d’abonnés augmentera. C’est logique, si vos publications plaisent, elles seront partagées et likées et vous aurez donc plus d’abonnés et de gens qui voudront vous suivre. C’est juste mathématique.

2. Le taux d’engagement, qu’est-ce que c’est?

Il fallait peut-être que je commence par là d’ailleurs. C’est un taux qui synthétise les likes, les commentaires, les partages et la portée des publications sous la forme d’une métrique.

La formule mathématique et magique :

(nombre total d’interactions / portée organique (et payante)) x 100

Exemple : (150 interactions sur une publication / 2000 personnes potentiellement atteintes) x 100 = 7,50 %
C’est bon?

Que faut-il faire pour concentrer toute son attention sur cette métrique?

il faut publier et produire du contenu en adéquation avec sa cible, du contenu qui plait à sa cible.

Au début, on tâtonne mais au fur et à mesure, on voit ce qui plait et à quel moment. On atteint les cibles.

Si cela ne marche pas, il faut varier son contenu. Tester autre chose. C’est tout simplement que la cible n’est pas en adéquation avec ce que vous dites. Modifier votre contenu, jusqu’à ce que vous dites corresponde à votre cible et plaise. On bâtit sa stratégie au fur et à mesure. On crée du contenu qui engage l’audience pour acquérir de la visibilité. Au final, on réussit sa stratégie et on accroit la notoriété. On peut mesurer les retours.

Cela ne veut pas dire que vous êtes obligé de dire et de communiquer uniquement sur ce qui intéresse votre audimat et pas sur ce que vous aimez. C’est comme en vente, on ne vend pas uniquement ce que l’on aime et il faut savoir ce que les gens aiment. S’il y a un marché pour ce que l’on vend. Il faut quand même être soi-même.

Il faut aussi mettre du contenu de qualité, insister sur vos valeurs, votre savoir-faire .
Ne pas mettre que des choses « creuses » sous prétexte que l’audience aime être divertie.

On y reviendra plus tard.

3. Qu’est ce qu’un bon taux d’engagement?

Une fois que vous avez trouvé. Concentrez-vous sur cette chose. Et déclinez-là.
14% ou 20 % sur Instagram c’est très bien. Plus de 20 % et même 40 à 80 % si vous faites un jeu concours ou si une publication marche très bien, c’est top sur facebook.

4. Quels outils de marketing digital pour mesurer ce taux?

Pour calculer le taux d’engagement d’un post il suffit de diviser le nombre des fans par la somme des interactions constatées (Likes, Commentaires, Partages etc.).

Plank ou Tanke pour Instagram sont des petits logiciels qui mesurent ce taux.

Dans les statistiques Facebook, on va sur le post et en haut à droite on fait dérouler et on clic sur interaction.

C’est comme en vente. Il ne faut pas se focaliser sur le Chiffre d’Affaires. Et un CA ne veut pas tout dire. Il faut se concentrer sur le client et le service client. Le CA ensuite suit. Enfin normalement. Si on est prévenant avec le client, que l’on est à l’écoute, souriant, qu’on lui donne des conseils et un véritable service, le client revient. Et le CA augmente naturellement. Si on n’est pas aimable et tout ce qui va avec. Je ne citerais pas de noms. C’est moins gagné. Même si bizarrement, il y en a qui ont de la chance à ce niveau là.

Et vous c’est quoi votre One Thing sur les Réseaux Sociaux ou ailleurs?

Vous pouvez tout axer sur les influenceurs, sur les jeux concours ou sur les publicités Facebook et Instagram pour créer une ligne éditoriale dynamique et une réelle stratégie de marque.

Je vous conseille ce livre si vous souhaitez changer votre vie, atteindre vos objectifs de vie, aller de l’avant et …être performant sur vos Réseaux Sociaux.

Loïse B. Social Media Manager en Bretagne

Cliquez ici pour lire mes anciens articles : Mes articles de blog

Si vous voulez un audit gratuit de 15 min de vos pages ou comptes, contacte-moi ici : contact@loiseb.fr

Vous vendez un produit? Je propose aussi des formations One to One adpaté à votre entreprise et à vos besoins. N’hésitez pas à me contacter à ce sujet.

 

Article suivantRead more articles